Les anciens concerts de l'association

Sticky Boys

STICKY BOYS

Le 26 mars 2017 au K'vo de l'Acropole

Comment résister à l'affiche proposée en ce dimanche soir de début de printemps ? Du Rock'N'Roll, du vrai avec nos amis Vosgiens de Dog'n'Style, les locaux de Supercopters et la tête d'affiche de ce soir, les Sticky Boys.

Dog n' Style

La soirée commence tôt, façon dîner dans une maison de retraite, mais ce n'est pas de la soupe que l'on nous sert ce soir ! Les énergiques Dog'nStyle envoie plutôt du pâté servi avec du Red Bull !

Le groupe nous avait ravis au Deep Inside il y a quelques mois, et c'est avec plaisir que nous reprenons en pleine face leurs morceaux efficaces, mélodiques, bien foutus et vite mémorisables. L'interprétation est sans faille, et le public, bien qu'encore un peu clairsemé semble apprécier. Le merch' en prendra d'ailleurs un coup !

Supercopters

Le temps de profiter des rayons du soleil sur la terrasse de l'Acropole et les Supercopters s'installent en sous-sol. L'assemblée est plus fournie et le groupe est clairement attendu. Le Rock'n'Roll Motörheadien fait mouche et semble ravir tout le monde.

L'arrivée depuis quelques temps d'un cinquième membre apporte un petit plus bienvenu, même si la scène est ici un peu étroite !

Sticky Boys

A peine le temps de se remettre que le trio doux dingue investi la scène. Et là, attention les nuques et les pieds. Il ne faut pas se faire avoir avec la pochette du petit dernier, Call The Devil, nous n'avons pas affaire à un groupe sataniste, mais à du pur Rock'n'Roll.

Bon ça manque un peu de Gibson, mais je ne suis pas objective. Disons que pour une Fender, ça envoie quand même bien ! Non, vraiment rien à dire, que ce soit sur une grande scène ou dans une cave, les Sticky savent vous faire taper du pied avec un sourire qui ne s'efface pas du concert, et même après.

La gentillesse des bonhommes ne nous fait pas regretter de les accueillir en terres bourguignone. Cela pourrait d'ailleurs être le leitmotiv de la soirée : banane, pâté et binouze !


Tentation

TENTATION

Deep Inside le 28 janvier 2017

Kingslayer

En ce début d’année, rien ne vaut une bonne soirée encavée pour se mettre sur pied ! Et quoi de mieux qu’une bonne soirée Heavy pour se remettre les cervicales en place ?

Pour lancer les hostilités, Kingslayer venu du nord (enfin, par rapport à Dijon, l’Alsace c’est le nord !), nous balance son Heavy burné pour nous rappeler que les chants de Noël sont bel et bien terminés. Finalement, on en aurait bien repris une petite louche et ce n’est pas la ribambelle de fans qui les suivent depuis leurs débuts, il y a 3 ans, qui diront le contraire. Jeunots mais costauds !

Depths of Madness

Une petite pause, le temps aux locaux de Depths Of Madness de monter leurs amplis et c’est reparti pour 45 minutes de Heavy plus mélodique, laissant la part belle aux vocaux finement ciselés et aux envolées de guitares.

Là encore, les fans sont présents et visiblement aux anges. Et nous aussi, notamment lors des reprises réussies que sont Run to the Hills et Still Loving You de qui vous savez, mais en version survitaminée. Encore un groupe à suivre de près.

Tentation

Et pour finir, place aux très attendus Tentation qui nous viennent du Sud (ce soir, l’hexagone était bien représenté !). Et quand je dis très attendus, ce n’est pas peu dire…

Ambiance devant et sur scène avec des chevelures qui n’en finissent pas de se trémousser et des paroles scandées comme des hymnes. Un grand moment pour tout fan de Heavy Metal français qui se respecte !

Merci à tous pour cette soirée réussie qui nous permet d’affronter l’hiver avec force et power. Steel forever !


Dog n'style

DOG N'STYLE

Deep Inside le 3 décembre 2016

True Dukes of Burgundy

Soyons francs : A Phoenix Rising, on connaît bien les True Duke of Burgundy et on est toujours contents de les faire jouer. Et après ce putain de bon concert qu’ils nous ont délivré en ce début d’hiver (certain diront comme d’hab’…), on s’est tous dit qu’on devrait remettre ça plus souvent avec eux.

Grosse basse, grosse guitare et un batteur bucheron (pourtant physiquement diminué). Idéal pour commencer la soirée !

Dog n' Style

On continue dans notre souci de franchise : A Phoenix Rising, on ne connaissait pas du tout Dog N’ Style avant ce soir. Mais mieux vaut tard que jamais ! Quelle grosse baffe nous nous sommes prise en pleine tête !

Dans une veine Power Stoner Rock bien burné, dans le genre Headcharger ou Bukowski avec une touche plus Rock N’ Roll, nos nouveaux amis vosgiens se posent en grand défendeur du style !

Même conclusion que pour les True Dukes : les gars, c’est sûr, on vous recroisera en terre dijonnaise !


High School Mother Fuckers

HIGH SCHOOL MOTHER FUCKERS

Deep Inside Rock Club, le 19 Novembre 2016

Comment qualifier cette soirée en compagnie de High School MotherFucker et de Cadillac Corrida ? Bonne humeur ? Accueil nickel du Deep Inside ? Gentillesse de tous les participants ? Plaisir de jouer ? Public dijonnais bien présent et en feu ? Whisky à gogo ? Bière bien fraîche ? Putain de bons zikos ? Excellent concert ? Sleaze  et Rock 'N' Roll ? Fiesta ? Grosse ambiance ? Musique au top ? Grosse patate sur scène et dans la salle ? En somme, une excellente soirée ? Et bien oui, tout simplement !

High School Motherfuckers

Créé en avril 2003, les quatre punckrockers parisiens des High School Motherfuckers puisent leur inspirations sur les mythiques Ramones, Motörhead et autres Sex Pistols. Le groupe HighSchool Motherfuckers a d’ailleurs joué leur premier concert en hommage aux Ramones avec Jean Beauvoir (Kiss, Ramones, Plasmatics, Little Steven ...) lui-même. Ils ont commencé vite et fort sur l'enregistrement de leur premier EP en 2004, « Want some ?! », puis sur leur premier album complet "Education Backseat" en 2009.

On a pu les croiser en concert de la Suisse à la Hongrie en passant par les Pays-Bas et le Danemark, avec des groupes tels que les Nashville Pussy, Black Rain, Adam Bomb, Sticky Boys, et beaucoup d’autres.

Tout en sillonnant les routes d'Europe, ils ont continué à travailler sur les nouveaux morceaux... C’est ainsi qu’ont suivi en 2013 l’EP “Jesus Ep” et l’album “Say you just don’t care”

La sortie d’un split avec The Joystick les amène à nouveau sur les routes, plus déterminés et motivés que jamais.

Cadillac Corrida

Fondé en 2011, le groupe de heavy and rock’n’roll de Besançon n’a de cesse de convaincre leur public avec des prestations live, d’abord par des cover des légendaires Motorhead, Megadeth, et même les balades Aerosmithiennes, puis en 2014, par leur premier album « Enter the Arena » qui vient fleurir la scène loud française.

Côté inspiration, les quatre musicos de Cadillac, parmi lesquels on trouve Corrida Cervez (ex TAF, RUN OF LAVA) et Mainro (ex RUN OF LAVA, DEJECTED, MUNKY POSSE), suit le chemin des mythiques Motley Crüe, Skid Row et Pantera et assurent un timbre hard’n’heavy explosif teinté de paroles explicites.

A l’occasion de la sortie de leur premier album, le groupe s’étoffe de Kriss, leur performeuse, qui pose également en tant que modèle sur leur pochette.


Fête de la Musique 2016

FETE DE LA MUSIQUE 2016

Organisé cette année encore en collaboration avec l'Association Leptiobyss, une grande réussite !

Avec les groupes :

Bright Falls

The True Dukes of Burgundy

Erazer

Death Decline

Rising Fest V

RISING FEST V

Vendredi

En Bourgogne, les bêtes à cornes ne se trouvent pas seulement dans les assiettes… Certaines se trouvaient à la Vapeur à Dijon les 25 et 26 Septembre ! Pour cette cinquième édition du Rising Fest, il était possible de déguster pas moins de 12 groupes sur ces 2 jours.

Pour lancer les hostilités, Rising Steel (plus Metal comme nom tu meures !) nous a offert un heavy puissant et carré qui a permis aux plus matinaux de la soirée de se mettre sérieusement en appétit.

Enchaînement direct avec Deafening Silence, qui depuis près de 18 ans, œuvre dans un Power Heavy parfait pour défriser les permanentes locales. Coup de chapeau aux 2 remplaçants du jour, car nous n’y aurions vu que du feu si Nicolas Grette (chant) ne nous les avaient pas présentés comme tels.

Changement de style avec Barrakuda. Nous avons quitté la NWOBHM pour passer dans le Hard Rock made in Australia, avec un chant tout droit hérité de notre Trust national. Côté énergie, les batteries du combo étaient chargées à bloc et il était difficile de ne pas taper du pied, secouer sa tignasse, voir plus si affinité (et pour certains, il y avait forte affinité !).

Après cette bonne claque, changement de plateau pour faire place à Stormhunter. Retour dans le giron du Heavy Metal made in Germany. Les premiers riffs lancés, et nous voilà immédiatement en terrain connu : du mélodique, du riff galopant et des chœurs à vous motiver une armée de valeureux guerriers !

La soirée s'est terminée en beauté avec les très attendus ADX. Les frenchies fêtent cette année les 30 ans de leur premier album et visiblement, bon nombre de fans de l’époque (mais pas que) ont été heureux d'arroser l’événement avec eux. Ce fut un énorme plaisir que d’accueillir en terre bourguignone cet emblème du Heavy Metal français revenu en plein forme depuis quelques années déjà, sur le devant de la scène hexagonale.


Samedi

Pour ce deuxième jour de Rising Fest, les régionaux de Depths Of Madness ont eu la lourde tache d'attirer dans la grande salle de la Vapeur les premiers MetalHeadz arrivés sur le site. Mission accomplie ! Malgré l'heure presque matinale, et le magnifique soleil : salle remplie dès les premières notes . D'un autre côté, comment aurait-il pu en être autrement avec un Heavy Metal de si haute volée ?

Pas le temps de souffler que Elvenstorm envahissait la scène pour nous balancer son Metal de guerrier bien léché. Les grenoblois n'ont pas leur pareil pour faire bouger une bande de chevelus. Et ce concert dijonnais n'a pas fait démentir leur réputation !

Après une petite recharge de Cerveza, place à Lizzies, ou comment quatre espagnoles nous ont replongés tout droit au milieu des années 80, avec un Hard Rock sous anabolisants et testostérone. Présence scénique qui en impose, section rythmique en béton armé, voix et guitare à la fois énergique et mélodique. Les filles ont tout simplement assuré un grand concert ! Viva Espagna !

On reste dans le sud avec DarkTribe, qui ont remplacé au pied levé (merci à vous !) nos amis de Battalion, obligés d'annuler au dernier moment. Et malgré une route plus longue que prévue (Et oui, Nice, ce n'est pas la porte d'à côté...), leur concert Heavy Metal avec une bonne dose de prog a été un autre moment fort de cette édition du Rising Fest !

Autre événement pour cette édition : le premier show en France d'Asgard. Ce nom n'est encore pas très connu de par chez nous, mais au vu de la prestation de ce soir, nous nous attendons à un retournement de situation assez rapide pour les Italiens. Car dans le genre Heavy Speed Thrash efficace, Asgard se pose comme un sérieux prétendant dans la cour européenne !

On passe dans une autre dimension avec Stormwarrior. Fiers guerriers, sortez vos épées, harnachez vos chevaux, habillez-vous de vos cottes de mailles et de vos heaumes, et allez vers votre destinée ! Ok, c'est cliché et certains diront déjà-vu. Mais quand c'est aussi bien fait que cela, on en redemande !

Et The Last but not Least : Brainstorm ! Il n'y avait pas de plus belle façon de finir cette 5e édition du Rising Fest. S'il nous restait encore un peu d'énergie après ces deux jours intenses, les Allemands ont fini par nous achever. C'était tout simplement énorme, beau, grand... (sauf la moustache : Andy, c'est une faute de goût !). Bref, un vrai moment de Metal qui file la patate et ne nous donne qu'une envie : tout recommencer !


Un grand merci à tous pour cette très belle édition : groupes, bénévoles et surtout public : vous avez tous assuré du début à la fin ! A l'année prochaine !

Fête de la Musique 2015

FETE DE LA MUSIQUE 2015

Un Grand merci à tous pour cette belle Fête de la Musique, organisée avec l’association Leptiobyss !

A l’affiche, Demolish The Cute, Heal Heaven, Dreamslave, 11 Louder et Steal The Universe !

Et merci à toi aussi Public !!

Skull Fist 2015

SKULL FIST, EXISTANCE ET EVIL INVADERS

EXCELLENTE soirée !

Quel plaisir de revoir les Skull Fist à Dijon, dans une "vraie" salle, de revoir aussi Existance sur cette scène de la Vapeur, et d'accueillir Evil Invaders pour la première fois, mais sans doute pas la dernière !

Trois groupes excellents autant sur scène qu'au niveau humain ! Mais ce qui fait tout autant chaud au coeur c'est CE PUBLIC !!

Un public qui se déplace avec envie, pour découvrir des groupes qu'il ne connait pas forcément, et qui repart avec le sourire, en nous encourageant à remettre ça très vite. De l'avis même des groupes vous avez été ENORMES !! Les absents ont eu grandement tort...

Merci à tous !!

STAY HEAVY !!

Hitten

HITTEN

Merci à vous tous qui avez fait le déplacement à l'Acropole, parfois de loin ! Et un grand merci tout spécialement au public Haut Marnais venus nombreux !

Merci aux trois groupes qui ont assuré le show: Talers, MéS, et Hitten !

Grâce à vous tous, groupes et public, Nous avons fait un concert à l'équilibre et ça fait sincèrement du bien au moral des troupes en rouge !

MERCI donc pour votre soutien !!

Rising Fest 2014

Rising Fest 2014

pour la première fois en 2014, le festival s’est étendu sur 2 jours !!
Une expérience à recommencer…

En images

Fête de la Musique 2014

Fête de la Musique 2014

Comme chaque année, la scène de l’association Phoenix Rising se trouvait dans les jardins du Musée de la Vie Bourguignonne.

Pour voir des groupes venant de Dijon, d'Auxerre et de Vesoul, le public dijonnais est venu en masse, et a été comblé.

Otargos

Otargos

Pour leur tournée APEX TERROR TOUR, le groupe Otargos, accompagné du groupe Noein, est passé exceptionnellement par Dijon, et ils ont enflammé le Deep Inside Dijon en redemande !

Kampfar

Kampfar

Pour leur tournée avec seulement 2 dates en France, Kampfar avait choisi Dijon, et ils n’ont pas eu tort !
Avec 129 entrées, le public dijonnais a montré qu’il était prêt à accueillir cette scène assez inhabituelle. Ce concert a aussi été l’occasion d’une collaboration très réussie avec l’association Leptiobyss, avec qui nous espérons travailler à nouveau prochainement.

No Return

No Return

Pour ce retour à l’Acropole (ex-VLV), le public était au rendez-vous puisque nous avons fait 91 entrées, pour faire un bel accueil à No Return, accompagné d’Evilness et de Death Decline. Tout le monde était ravi, que demander de plus ?

Nitrogods

Nitrogods

Dans l’ambiance habituelle du Kilkenny, le groupe Nitrogods a trouvé le public au rendez-vous, public qui a d’ailleurs beaucoup apprécié les groupes Flayed et Hangover. Dijon rocks !

http://www.nitrogods.de/merci-beaucoup-france/

Must Hard Session

Must Hard Session

Depuis le temps qu'on voulait rendre hommage à notre ville, la voilà : la Must-Hard Session !
Et pour démarrer sur cette première édition, quelques invités particuliers :
- Les anglais du groupe Quireboys ont navigué sur la scène hard rock depuis le milieu des années 80, et leurs 7 albums sont là pour montrer qu'ils savent se faire remarquer.
- Les suisses du groupe Sideburn, qui eux non plus n'en sont pas à leur coup d'essai, puisqu'après 15 ans d'existence, ils en sont à 7 albums également, et ceux qui ont vu le deuxième Wolverine auront eu le plaisir d'entendre leur titre "Six feetunder", la classe !
- Et les Supercopters, nos incontournables rockeurs de la scène dijonnaise, les ont accompagné lors de cette soirée mémorable pour chacun.

Rising Fest III

Rising Fest III

3ème édition du Rising Fest, 100% Heavy Metal Show!
Power Metal, Heavy Thrash, Heavy Speed mélodique, Heavy Metal traditionnel, Heavy Sleaze.... Le Heavy Metal dans tous ses états, avec des groupes qui montent, qui montent...
Heavy Metal Did Rise Again !
Eh oui, encore un concert sold-out de l'association ! Non, on ne se la pète pas, mais on est super fiers que notre festival gagne en importance.
Cette année, ce ne sont pas moins de 200 personnes qui sont venues assister à la prestation de Restful, groupe de hard isérois bien dynamique, Elvenpath, le premier groupe allemand de la soirée, aux influences de Manowar, Galderia, groupe de heavy mélodique venu tout droit de Marseille, Darknation, nos petits dijonnais qui ont amené une touche de trash au festival, les grenoblois de Lonewolf ayant accentué l'hystérie de la Wolf division descendue d'Alsace pour l'occasion, et enfin Kissin' Dynamite, deuxième groupe allemand qu'on croirait sorti des classiques glam des années 80.
Un festival qui s'est déroulé dans une ambiance excellente, tant du point de vue du public que de celui des groupes ou de l'asso.
L'année prochaine, promis, on fait encore mieux !

Fête de la Musique 2013

Fête de la Musique 2013

Cette fois, on l'a fait ! Pas d'annulation pour cause de mauvais temps, et même si certains veulent en remercier le ciel dijonnais, on remercie surtout la mairie qui nous a prêté pour l'occasion une scène couverte !
Un concert qui s'est fait dans de très bonnes conditions, dans le jardin du musée de la Vie bourguignonne, et qui a visiblement été apprécié.
Tous les groupes ont eu leurs fans, le public a pas mal tourné toute la soirée, comme dans toute fête de la musique, mais malgré l'éloignement par rapport au centre-ville, jamais le jardin n'a été vide d'amateurs.
En plus des artistes notés sur notre affiche, nous avons eu le plaisir de faire jouer les Red Hot Meurette Eggs, dont les reprises des Red Hot originaux étaient juste magiques.
Et un petit retour aussi sur Mezcla, le groupe auxerrois qui a eu beaucoup de succès, la fin de soirée a été enflammée !

La Gazette

Naheulband II, le retour

Naheulband II, le retour

Eh oui, ils sont revenus ! En l'occurrence, c'était le 27 avril, à la salle Devosge. Encore un grand merci à la mairie de Dijon pour le prêt de cette salle idéale pour le concert en question. J'espère que d'autres collaborations de ce genre pourront à nouveau se faire à l'avenir.
Ce fut une soirée mémorable, avec un public dijonnais sacrément au rendez-vous (567 entrées plus les invitations), le groupe Cave Growl a très bien chauffé la salle, et le Naheulband, ben, comme d'habitude, ils nous ont fait chanter, bouger, rire, d'un bout à l'autre du concert.
Les stands de merchandising ont eu l'air d'avoir eux aussi leur lot de visiteurs, alors puisque ça a eu l'air de plaire à tout le monde, on fera notre possible pour refaire un concert aussi bon !

Sticky Boys au Kilkenny

Sticky Boys au Kilkenny

Pour notre premier concert au Kilkenny, ça a été un beau succès ! Un concert organisé par RADIO DIJON CULTURES , PHOENIX RISING et AUXONNE ROCK CITY réunis pour cette date autour du label UNION METAL.
Que ce soit les Sticky Boys, Pleasure Addiction ou les Assowls, ils ont tous envoyé du lourd ! Et le public était au rendez-vous, avec 127 entrées payantes. Une soirée mémorable, on espère en refaire des pareilles avec le Kilkenny !

Hommage à Led Zep

Hommage à Led Zep

Il y a quelques mois disparaissait Hervé, dit "Led Zep", un ami que beaucoup de métalleux dijonnais, jeunes et moins jeunes ont eu le plaisir de connaitre.
Parce que nous étions nombreux à vouloir lui rendre cet hommage, l'association Voice of Winter et PhoenixRising se réunissent le temps d'une soirée pour vous proposer une affiche Metal éclectique, et de qualité, grâce à 4 groupes qui viendront jouer bénévolement pour l'occasion.
Les bénéfices de ce concert ont été reversés à l'AFSEP (association française des sclérosés en plaque).
Concert Metal avec:
- BLOODLOST http://www.bloodlost.ch/
- KHYNN http://www.khynn.net/
- VOICE of WINTER http://www.voiceofwinter.com/
- DEATH DECLINE http://www.myspace.com/deathdecline

Cécile Corbel et Nehl Aëlin

Cécile Corbel et Nehl Aëlin

Une première pour l'association, ce concert a eu lieu dans un théâtre, celui des Feuillants. Mais il faut dire que ce cadre convenait parfaitement au répertoire de Cécile Corbel et de Nehl Aëlin.
Cette dernière évolue depuis ses débuts en 2002 dans un monde musical fantastique qui fait appel aux sensations de l'enfance. Elle évoque par son chant des personnages hauts en couleurs qui vous invitent à entrer dans l'univers de NehlAëlin, le monde Saha, un univers qui rappelle ceux de Tim Burton et Jean-Pierre Jeunet.
Mise en valeur par un simple piano, sa voix s'inspire de Tori Amos, Bjork, et Lisa Gerrard (Dead Can Dance).
Quant à elle, Cécile Corbel puise son inspiration musicale dans ses racines bretonnes. Après avoir réalisé quatre merveilleux albums et écrit et interprété la bande originale de "Arrietty", le film d'animation des studios Ghibli, la harpiste celtique nous a fait l'honneur et le plaisir de venir à Dijon pour un concert exceptionnel au milieu de dates internationales !
Cécile Corbel, accompagnée de ses musiciens, vous emmène dans des contrées féériques à la découverte des contes et légendes qu'elle met en musique.
A l'occasion de ce concert, nous avons fait connaissance avec un public pour la plupart inconnu des sphères du metal, qui a été ravi du spectacle, et nous a encouragé à continuer notre activité. Pour les plus jeunes, ils avaient des étoiles dans les yeux, et ça c'est une belle récompense aussi.
Le concert a rassemblé quelques 250 personnes, et s'est avéré une collaboration réussie avec la mairie de Dijon, pour un premier essai, ce qui nous pousse à renouveler cette expérience, l'année prochaine peut-être, avec un autre artiste ?

Rising Fest II

Rising Fest II

Le 2è opus de notre festival s'est déroulé à La Vapeur, un emplacement de choix pour ce genre de manifestation.
Dans la même lignée que le premier, le festival a accueilli Wizard, un groupe allemand en vogue, qui s'est déjà produit au Wacken et au Bang Your Head, et qui se produisait pour la première fois en France ; le groupe Rampart, venu tout droit de Bulgarie, a donné dans un style heavyoldschool, avec la particularité d'une chanteuse à la voix puissante ; les grenoblois d'Elvenstorm nous ont fait découvrir leur premier album, et nous sommes heureux d'aider ce jeune groupe prometteur, en pleine montée ; le groupe Sanctuaire, venu de Chambery, a redonné un coup de boost au heavy traditionnel français, avec des influences punk et black metal ; les stéphanois de Heavylution, déjà rodés sur les scènes de la région Rhône-Alpes, ont présenté un heavy plus moderne et mélodique ; enfin, nos petits dijonnais du groupe Depths of Madness se sont bien intégrés dans cette affiche haute en couleurs, alors qu'ils préparent leur premier EP.
Pour cette édition, le RisingFest a grimpé en popularité, puisque nous avons accueilli près de 150 personnes, et l'association Metalmaniax a magnifiquement décoré d'une fresque originale la salle de concert. De quoi se motiver pour préparer le RisingFest III !
La Scène Bourguignonne

Fête de la Musique 2012

Fête de la Musique 2012

Pour cette soirée organisée dans le Jardin du Musée de la Vie Bourguignonne, mis à disposition par la mairie, l'association est retournée à son style musical premier, le heavymetal.
Ce concert gratuit avait pour but de faire connaître les groupes locaux, mais il a dû être annulé pour cause de dégâts dûs aux orages.
Un concert annulé pour cause de mauvais temps, malgré une excellente organisation. Ce n'est que partie remise.
La Gazette

Batcave

Batcave

L'association est revenue dans le caveau du bar VLV le 31/03/2012 pour cette première dans le genre à Dijon : Une soirée gothique jusqu'à l'aube, précédée d'un concert où un groupe local, ChrysalisMorass, a côtoyé un groupe suisse, Blood Orange, qui s'est également chargé de la programmation de la soirée, et Jacquy Bitch, bien connu dans les sphères gothiques françaises.
Avec 88 places comptabilisées, il s'agit d'une belle réussite pour l'association dans le cadre d'un premier concert du genre. Toutefois, la communication au sein de la communauté goth est peut-être à retravailler pour un impact plus grand.

100% Rock

100% Rock

L'association est sortie pour une fois de l'agglomération dijonnaise pour organiser un concert dans la salle du Chaudron à Aiserey, le 06/12/2011. Il s'agissait d'un concert de style rock, présentant trois groupes locaux, les RomaneeCounteez, les Supercopters et les Old Rustic Cheese.
Avec peu d'entrées, c'est un demi-échec pour l'association, en grande partie du à un manque de public, l'éloignement de la salle et le mauvais temps étant à mettre en cause.
La Scène bourguignonne

Naheulband

Naheulband

Ce concert a eu lieu à la Maison de Marsannay-la-Côte le 01/10/2011, grâce à un partenariat avec la mairie de la ville. Le groupe Naheulband, devenu célèbre sur la toile, nous présentait également en première partie Belyscendre, groupe de musiciens folkloriques, et entre les deux se sont intercalés les Enfants du Morvan, groupe régional.
Nous avons totalement rempli ce soir là la Maison de Marsannay, ce qui représentait une belle avancée dans la vie de l'association. Le plus gros concert de l'année, qui a eu l'opportunité de travailler avec les partenaires locaux, aide ainsi à faire parler d'elle au sein du Grand Dijon.
Le Bien Public

Rising Fest

Rising Fest

Le premier festival de l'association s'est tenu dans le caveau du bar VLV le 25/09/2011.
Dans le style Heavy Metal, présentant des groupes locaux, Darknation et FireWizzard, venu de Mâcon, deux groupes nationaux, Hürlement et Holy Cross, et un groupe international, les canadiens de Skullfist.
Ce premier RisingFest, bien qu'encore modeste, donne beaucoup à espérer à l'association pour le deuxième opus prévu fin septembre 2012.
La Scène bourguignonne

Clôture de l'HEMAC

Clôture de l'HEMAC

L'association De Taille et d'Estoc nous a demandé d'organiser un concert, qui a eu lieu le 8 mai 2011 dans le caveau du bar VLV.
Il s'agissait d'un style Folk festif, présentant trois groupes de différents horizons français.
Une centaine de personnes ont participé, dans une ambiance belle et bien festive.

Deep in Trash

Deep in Trash

Ce concert a eu lieu le 27 mars 2011 au bar Deep Inside.
Trois groupes ont été présentés au public dijonnais, dont un groupe local, Slovenly World, originaire du Creusot.
L'association a tenté une manifestation dans un genre plus spécialisé, qui a tout de même amené 39 personnes à cette soirée.

High School Motherfuckers

High School Motherfuckers

Ce concert, le premier organisé par l'association, le 14 décembre 2010, s'est déroulé au caveau Deep Inside, réunissant un groupe parisien et un groupe local (de Châlon-sur-Saône).
Il s'agissait d'un concert de style Punk Rock, et pour un premier essai, le concert a fait 54 entrées.